Bouts de souffle

   dsc_2096-modifier

     Perdre le regard de mon grand-père et être soudain marqué par l’empreinte laissée sur son coussin : c’est l’origine de ce travail.  Il me fallait revenir sur ces instants difficiles et tenter de trouver un sens à ce regard perdu; en somme retrouver mon histoire en partageant celle des autres. Pendant les quatre mois d’automne, dans une unité de soins palliatifs, j’ai essayé quotidiennement d’accompagner par une « présence photographique » chaque famille – jusqu’au dernier souffle. Car à chaque fois que nous n’osons plus regarder ces moments où il faut quitter la vie, nous mourrons tous ensemble plus sûrement. Tout ce « vécu photographique » suggère que le bien-être en fin de vie est grandement conditionné par la capacité à maintenir une « bonne image de soi », dans son propre regard d’abord, mais aussi dans le regard de l’entourage.  Ainsi, ces photographies transmettent une perspective différente sur la culture palliative, sans naïveté ni idéologie, en affirmant que la simple présence à l’autre sera toujours notre essentiel – même à bout de souffle.

dsc_1798-modifier

     

dsc_1844-modifier

     

dsc_2587-modifier

dsc_1961-modifier

dsc_5070-modifier

    dsc_4754-modifier

avec le soutien de Capture d’écran 2013-01-14 à 11.51.56

©Régis Defurnaux, toute reproduction ou usage de ces photographies sont interdits sans l’authorization de l’auteur.
Publicités